/ mai 9, 2019/ Tous les Séminaires

Veuillez trouver ci-dessous et en pièce jointe le programme relatif au programme du séminaire

« Dialogues interdisciplinaires : arts plastiques et sciences de la nature »

La prochaine séance consacrée aux Racines, aura lieu le jeudi 09 mai 2019 à 17h en salle 250 au Centre Saint-Charles, École des arts de la Sorbonne, 47 rue des Bergers, 75015 Paris.

Nous aurons le plaisir d’accueillir :

Sébastien Barot, écologue IRD, directeur de recherche IEES : Introduction à l’écologie des sols. Un bref aperçu de ce qui est étudié en écologie des sols et des écosystèmes, en prenant l’exemple des vers de terre (et de leurs effets sur la croissance des plantes) précèdera l’exposé de travaux sur la Savane de Lamta en Côte d’Ivoire (relations herbe-arbre, impact…). Dans un 2nd temps, seront abordées les activités de photographe de nature amateur, le lien existant entre ces activités, le travail de chercheur et la relation à la nature de Sébastien Barot.

Elisabeth Amblard, artiste, EC arts plastiques, Institut ACTE, Paris 1 : Prendre racines : l’in situ et l’in vivo à l’œuvre. Partant de l’expérience de deux expositions dans des sites remarquables, l’Abbaye de Saint-Maurice de Clohars-Carnoët (Finistère Sud – 2015) et le Musée de la Vénerie de Senlis (Oise – 2017), sont envisagés les liens qui s’établissent entre des artefacts et les milieux qui les accueillent, comment, en affinité, les uns se conçoivent de l’observation mûrie du  développement végétal, organique, pour se laisser acclimater par des espaces peuplés de vies autochtones.

Laurence Gossart, artiste et doctorante, Institut ACTE, Paris 1 : Végétal et éléments naturels, dessiner, une poïétique de l’attention. Si les recherches de Laurence Gossart l’ont conduite à travailler sur les représentations dessinées des racines dans l’iconographie botaniste traditionnelle – dont nous verrons quelques images-, il sera ici question de montrer comment le champ artistique contemporain s’est emparé de cette partie invisible et mystérieuse de la plante. Nous nous pencherons particulièrement sur «Nymphéas Transplants » de Pierre Huyghe ainsi que sur quelques textes issus du recueil de Giuseppe Penone, « Respirer l’ombre  ».

Nous vous remercions par avance de diffuser le plus largement possible cette information auprès des étudiant-e-s, enseignant-e-s, chercheu-ses-rs, susceptibles d’être intéressé-e-s.

Rappel :
Les ateliers-séminaires visent à développer une pensée des sciences de la nature consacrée à la création artistique en marquant un intérêt pour les croisements des disciplines au niveau des concepts, des modèles, des méthodes. Les communications identifient des problématiques innovantes qui mettent en relation le monde de l’art et les diversités naturelles. Elles interrogent les projets de recherche posant les questions des actions partagées et des biens communs. La programmation annuelle réunit des chercheurs de divers statuts et champs disciplinaires autour d’une question thématique correspondant à un domaine de recherche. Elle comprend six séances d’une durée de deux ou trois heures ouvertes à tous. Deux ou trois communications de 20 mn et des échanges consécutifs nourrissent la réflexion en vue d’une publication collective.

Lieu :
Ecole des arts de la Sorbonne, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne,
47 rue des Bergers 75015 PARIS

Dates et horaires selon le calendrier des séances.
Calendrier : Les dates des séances mensuelles sont indicatives et susceptibles d’ajustement.

voir le programme en PDF

Share this Post