/ décembre 11, 2019/ Arts, sciences, sociétés _ Articles, Non classé

Le projet « CORES » ayant pour objet : « Comportements et représentations spatiales collectives en milieu urbain : Incidence des cartographies instrumentales et partagées en situation de navigation pédestre », a été sélectionné par l’ANR dans le cadre de l’Appel à projets générique 2019 « Révolution numérique : rapports aux savoirs et à la culture « . Le Responsable scientifique et coordinateur du projet est Monsieur Bernard Guelton, enseignant-chercheur à l’Institut ACTE (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne). Le projet sera réalisé en coopération avec : l’Université de Bretagne Occidentale – LETG Brest, l’entreprise ORBE, l’Université Aix-Marseille – Laboratoire de Neurosciences Cognitives, l’Université de Toulouse 2 – Laboratoire Lettres, Langage et Arts (LLA  Creatis), Andhra University College of Engineering (India), et l’INRS (Canada).

Voici un résumé :

La pratique de la marche en milieu urbain a été considérablement transformée depuis l’arrivée des outils de cartographie instrumentale comme Google Maps. Fort d’une expérimentation conduite depuis plusieurs années sur des marches réalisées collectivement à l’aide d’une application de cartographie partagée, une question centrale est apparue avec évidence : dans quelle mesure les cartographies instrumentales et partagées sont-elles susceptibles de modifier nos comportements et nos représentations spatiales ? Si des études précédentes ont tenté de cerner l’impact des outils de navigation sur nos représentations cognitives, aucune ne s’est véritablement intéressée à l’incidence des outils d’interaction collective entre marcheurs en milieu urbain. Spécifiquement, cette recherche vise à confronter les représentations spatiales – obtenues via des dessins à main levée – et les comportements dans l’espace, retranscris à l’aide de données de trackings collectées passivement.

Plus précisément, trackings et dessins seront confrontés de façon arrêtée (résultat final), mais surtout de façon dynamique : évolution temporelle et spatiale de la marche et évolution temporelle et spatiale de la construction des dessins filmés en vidéo stop motion. Ainsi, nous procéderons notamment à une analyse croisée des évolutions spatio-temporelles de la marche – comportements – et de la construction des dessins à main levée filmés en vidéo stop motion – représentations – (mais également en considérant l’aspect comportemental dans la construction des dessins).

Mots clés : comportement spatial, représentation spatiale, marches urbaines, navigation appareillée, interactions collectives, externalisation, carte cognitive, dessin, stop motion vidéo

Plus d’informations sur le programme : http://fictions-et-interactions.net/recherche/

Logo ANR

Share this Post