Ce thème a pour enjeu de regrouper les recherches sur les techniques et technologies de sorte à les envisager à la fois comme sujet de réflexion et comme occasion de faire travailler les œuvres et dispositifs artistiques, les objets et environnements, les appareillages de manière générale en impliquant des enjeux poétiques. D’une part, il s’agira d’interroger les mutations techniques et technologiques dans le champ des arts, de l’architecture et du design et, l’évolution des techniques s’inscrivant dans le temps, de mener une archéologie des médias apte à repérer les corrélations entre l’état d’une technique à un moment donné et ce qu’en font les artistes et les designers. D’autre part, on questionnera les relations ou les écarts entre tangible et virtuel, espaces numériques et analogiques, sensoriel et conceptuel, perceptions du réel et traductions de ces perceptions. Enfin, on étudiera ce qui pourrait permettre à la culture technique d’intégrer dans sa compréhension propre les questions de forme. Les modalités de visualisation, de réception sensible, de transcription, de formalisation et d’expositions des informations seront concernées en raison de leurs fins aussi bien artistiques que politiques et critiques. Diverses études d’expériences historiques et contemporaines en art et design seront menées afin de préciser les relations qui peuvent s’établir entre les découvertes techniques et les courants de pensée d’un côté, les enjeux à la fois esthétiques et artistiques de l’autre.

Co-responsables de l’axe : David Bihanic – Françoise Parfait

Voir tous les membres